top of page
Rechercher

La brasse aux oubliettes ? Explications.

Lors de la première séance, beaucoup de parents ou grands parents sont surpris ne me voir commencer l'apprentissage par l'enseignement du CRAWL et du DOS.


Nous faisons tous partis de la "génération brasse" où nous étions confrontés à cette immense perche tenue par le MNS qui ne cessait de reculer alors que nous devions coordonner nos mouvements en rythme "plier écarter serrer".


Nous nous maintenions en surface tant bien que mal, buvant au passage quelques tasses lorsque l'eau venait flirter avec notre bouche.


Durant plusieurs années, de nombreux chercheurs, spécialistes et maitres-nageurs se sont penchés sur la question et ont établis que cet apprentissage n'allait pas dans le sens d'une "construction du nageur "mais bel et bien, de "l'organisation adaptatrice d'un terrien dans de l'eau".

La nuance est essentielle.


Lors de l'apprentissage de la brasse, le but est de s'organiser pour rester en surface, en rompant l'alignement naturel du corps humain.

Lors de l'enseignement du CRAWL et du DOS, l'idée est de se construire en tant que nageur en se familiarisant totalement avec l'eau.


Lors de cet apprentissage, l'enfant apprend à s'immerger, construit son schéma corporel, son espace et conscientise qu'il flotte. Il se libère de ses peurs, de ses angoisses et apprend à évoluer dans l'eau en tout sérénité. Le maintien de l'alignement du corps est respecté ce qui rend l'apprentissage plus simple.

Ce n'est que dans un second temps, lorsque le CRAWL et le DOS sont acquis que nous orientons l'enseignement sur les nages en simultanées telles que la BRASSE et le PAPILLON.


L'article t'a intéressé ? N'hésitez pas à le partager.


Cloë

76 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page